ONG GRAPHE

Groupe Chrétien de Recherche Actions pour la Promotion Humaine

DESCRIPTION DE LA PRATIQUE DE LA RECOLTE DU SRI

Les parcelles de SRI installées dans le cadre des formations en cascade ont été récoltées entre décembre 2012 et Février 2013. Divers matériels ont été utilisés en suivant une méthodologie adaptée.
Matériels utilisés :
– Un ruban pour la mesure des carrés de rendement, la hauteur des plants et la longueur des racines ;
– Des fossiles pour la récolte ;
– Des sachets plastiques (kponokpeté) pour emballer les échantillons ;
– Une balance à cadran pour la pesée des échantillons ;
– Une pelle et une houe pour le déterrage des touffes de riz ;
– Un humidimètre pour la prise de l’humidité des échantillons ;
-Des bâches pour le battage du riz ;
Récolte proprement dite :
Diverses actions ont été menées lors de la récolte des parcelles en vue de déterminer des valeurs relatives à certains paramètres. Ces actions se regroupent en deux catégories : la prise des valeurs et la récolte des carrés de rendement :
– La prise des valeurs :
Elle a été mené sur les dix plants échantillons sur lesquels le comptages des talles a été réalisé au cours de la végétation du riz. Les valeurs prises sont :
La hauteur : elle mesurée du sol au point du plant le plus haut (pointe des feuilles ou épis) ;
Le nombre de talles: les nombre de talles à la récolte a été compté, ainsi que le nombre de talle portant un épis ;
Le nombre moyen de grain par épis : sur les dix plants, deux épis sont prélevés au hasard et l’on obtient au total vingt (20) épis. Sur les vingt Cinq sont choisis au hasard et les nombre de grains porté par chaque épis a été compté sur champ.
Le nombre de grains vides : Après comptage du nombre total de grain sur chacun des cinq épis, il a été procédé au comptage du nombre de grains vides contenus dans chaque lot ;
La longueur des racines : Cinq plants sur les dix ont été déterrés à l’aide des des coupe-coupes, houe et pelles. Un grand trou a été creusé au tour de ces plants au delà d’un rayon de 50 cm et sur une profondeur de plus de 50 cm. Le plant est donc arraché avec une grosse motte de terre qui est ensuite trempé dans de l’eau du bas-fond ou dans une cuvette (cas de Guebakui où le bas-fond s’est desséché). Après que la motte soit ramollie elle pétrie et les racines sont débarrassées de la terre. La longueur de la racine est alors mesurée en prenant du collet à la point de la racine la plus longue ; le mettre ruban étant orienté verticalement.
NB : Les mêmes valeurs sont prises sur les parcelles témoins aussi.
– La pose des carrés de rendement :
A l’aide du mettre ruban, un carré de 1 m de côté est déterminé en prenant soin de laisser les bordures de 1,5m au moins. Au total cinq carrés sont posés par parcelle (Parcelle SRI comme Témoin). Un carré est installé dans chaque angle de la parcelle et le cinquième carré est posé au milieu de la parcelle au point d’interception des diagonales de la parcelle.
Une fois le carré déterminé, il a été procédé au comptage du nombre de plants par carré. Les plants contenus dans le carré sont ensuite récolté à l’aide des fossiles. Les plants récoltés sont battus carré par carré et les grains vannés sur place. La récolte de chaque carré est emballée dans les sachets noirs (<>) et ramenée à la maison. Les échantillons sont pesés à la maison en même temps que la prise d’humidité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 17, 2013 par .

Navigation

%d blogueurs aiment cette page :